Edition 2010 - 16ème Rallye Breslau

Un soleil de plomb et 30°, un sol sec et beaucoup de poussière carractérisent cette 16ème édition du rallye Breslau. Un parcours connu puisque le prologue se déroule a Dresden en Allemagne suivi de 2 spéciales dans des mines. Enfin la Pologne en partant de Recx (au nord) en descedant vers Zagan. Nous n'irons pas jusqu'a Breslau en raison des récentes innondations dans cette région.

Une édition au souvenir mitigé. La nouvelle organisation a beaucoup de mal a prendre ses marques. Le service de restauration a mis presque 4 jours (sur 7 !) avant d'être opérationnel.  

Mais le plaisir de rouler et l'ambiance avec les copains au sein du team Mécacool et des autres concurrents valent à eux seuls le déplacement. Au départ de la course : 165 4x4, 48 camions, 77 motos et 12 quad. 

Arrivés le jeudi en fin d'après midi, nous retrouvons sur le camp de base du départ situé à Dresden les autres membres du Team. La soirée sera consacrée aux retrouvailles, l'apéro et le partage du succulant couscous apporté par Jean Jacques.

Vendredi 25/06 

La journée est consacrée aux démarches administratives pour finaliser l'inscription, stickage du range et le présentation au control technique de course afin de valider l'engagement du véhicule . Cette année nous portons le numéro 282.

Samedi 26/06

Le programme de la journée est assez lourd, puisque nous devons effectuer le prologue ( 3 tours sur un circuit aménagé dans des friches industrielles) , parcourir la 1ére Etape dans une sablière en périphérie de Dresden, prendre le départ officiel sur le pont Augustus en centre ville et enfin participer au "Charity tour" (un tour du prologue non chronométré avec en guise de copilote un donateur au profit des victimes des inondations de la régions de Breslau en Pologne).

L'ordre de départ du prologue étant déterminé par les numéros de course, nous nous présentons au départ vers 12 h. Un grand nombre de concurrents étant bloqués dans le circuit, la direction de course décide de suspendre les départs (4 par 4 toutes les 2 minutes) afin de désengorger le parcours long d'a peine 2 kilomètres ( a effectuer 3 fois).  Nous prenons finalement le départ du prologue à 14h35 aux cotés d'un autre Range, d'un Land 90 et d'un Toyota. Afin d'éviter tout risque de collision, nous nous mettons d'accord avec le Range N°281 pour le laisser passer devant et entamons le 1er virage relevé en 2 position. A l'occasion du 1er passage dans la fosse, nous doublons ce Range et entamons notre second tours sans être gêné par les concurrents du départ précédent. Le troisième tours est effectué a bon rythme, nous doublons quelques concurrents des départs précédents et déjà la ligne d'arrivée. 21mm23', nous sommes classés 13 ème du Prologue.

A l'issue de ce prologue, nous roulons à la périphérie de Dresden afin de courrir la 1ere étape du rallye dans une petite sablière. Dès notre arrivée sur place, nous prenons le départ toujours aux cotés d'un concurrent. Départ donné 2 part 2 une cinquantaine de mêtres avant un tas de sable que nous ne pouvons franchir qu'un par un. Au top départ nous filons devant le concurrent partant en même temps que nous. Le reste de la spéciale est avalé sans encombre, nous roulons bien avec très peu de concurrents devant nous. Quelques dépassement et 15mm19 s plus tard nous franchissons la ligne d'arrivée. Nous sommes 7ème de l'étape. Là encore, notre range s'avère idéal, la puissance du moteur facilite les dépassements même dans le sable très mou. 

Une fois sortie de cette sablière, nous prenons la direction du pont Augustus ou nous attend le podium du départ officiel du rallye. Simple formalité mais toujours aussi émouvante. Beaucoup de spectateurs, des photographes, de la musique, cet ensemble festif donne une ambiance particulière compte tenu de la configuraton de nos engins plus warrior les uns que les autres.

De retour au camp, nous nous préparons pour le "Charity Tour". Cette année il prend une tournure particulière car j'ai réussi à faire inscrire mes enfants en tant que donateur venu spécialement de Paris pour le WE afin d'assister au départ (vous comprendrez que j'ai payé pour eux afin qu'il puisse faire un tour de prologue dans un 4x4 du Breslau!!!). Répartition faite, Edouard monte avec David , Leopold avec Jean Jacques et je suis sensé emmener Charles qui au dernier moment, du haut de ses 8 ans, se "dégonfle", c'est donc Louis Julien, le mécano qui prend sa place. A l'issue de ce tour de prologue non chronométré la joie des 2 aînés a fait naitre des regrets au dernier....Partie remise à l'année prochaine....

La journée s'achève aussi bien qu'elle a débuté. Apéro et Côtes de boeuf - frites (c'est mieux qu'avec des chicons !)

Dimanche 27 /06

 Au programme de la journée : Etape 2 - A nouveau la sablière pour le même parcours que la veille suivie d'une liaison de 130 Kms menant à l'étape 3 : 95 Kms dans une mine a ciel ouvert près de Liepzig toujours en Allemagne. 

Quelques kilomètres pour rejoindre la sablière ou le départ est donné par ordre des numéros de particpation. En retour de notre politesse lors du prologue, le 281 nous laisse passer pour franchir en 1er la tas de sable juste après le départ. Pour la seconde fois, nous parcourons ce petit circuit mais sommes retardés par quelques concurrents en difficultés sur des passages étroits ou nous ne pouvons les dépasser. Bien que le temps soit inférieur à celui de la veille 13mm54 contre 15mm19, nous sommes classés 67 ème de l'étape. Rien de catastrophique pour le classement final puisque l'écart de temps entre les premiers et nous est inférieur à 5 mm.

De retour au camp nous commençons à recharger les véhicules dans les camions pour la liaison. Une fois le dernier du team de retour au camp, nous prenons la route pour liepzig. Nous ne disposons que de 2h30 pour nous présenter au départ de l'étape 3 prévu à partir de 15 h pour les premiers du classement à quelques 130 Kms de là. Nous roulons donc en direction de Liepzig, la montre tourne mais la vitesse est limitée pour nos camions à 90 Kms/h. Le stress commence à monter car nous seront très légèrement en retard. A 14h50 alors que nous sommes encore à une vingtaine de kilomètres de notre point de rendez vous, Notre amis Laurent Laroche, nous contacte par téléphone pour s'informer de notre position car l'ordre de départ vient d'être affiché : Alain et Manu qui courrent avec le Range N°340 partent en seconde position soit à 15 h (départ 2 par 2 toutes les minutes), Yann et moi partons avec Jean-Jacques et Fred en 5ème et 6 ème position soit à 15h03.

Grosse panique a bord car il nous reste encore 20 Kms de route plus le temps de décharger les véhicules..... et pour finir dans la précipitation une partie du convoi du Team rate la bonne sortie de l'autoroute. Bref adrénaline et non respect du code de la route, nous arrivons à nous présenter au check point de départ à 15h15. Sur place nous apprenons que le départ est retardé d'une heure !!!!!....et nous patienterons jusqu'a 16h35 pour effectivement franchir la ligne.

Etape 3 - 86Kms dans une belle mine. Sur le ligne de départ aux cotés de Jean Jacques...méfiance car après une cinquantaine de mêtres, il y a des arbres et de la place que pour une seule voiture. Fairplay nous laissons Jean Jacques passer et lui emboitons le pas mais devons rapidement levé le pied a cause de la poussière qu'il lève. Peu importe, après quelques secondes nous reprenons notre rythme, Yann est bien callé sur le road book et le Range fonctionne à merveille. Pas de concurrents devant (... !?!?) De toute façon en partant dans les premiers on n'est pas gêné par les retardataires mais au loin aucun signe de poussière..... Le doute s'intalle concernant le copilote mais Yann me confirme être parfaitement callé alors gazzz..... nous roulons seul au monde ! Le premier tour est effectué  et nous entamons le second. Nous rencontrons enfin des concurrents qui attaquent leur 1er tour. Nous roulons bien et réalisons quelques dépassements mais Yann nous stoppent car les distances ne correspondent plus au RB. Demi tour et retour au dernier point connu. En chemin nous croisons tous les concurrents partis avant nous ! Presque 20 minutes de flottement avant de nous recaler mais trop tard nos anciens poursuivant sont déjà loin devant. Re demi tour car nous étions finalement sur la bonne voie..!!!  Pour courronner le tout : 1ère crevaison de la semaine, bien que rapidement changée, nous perdons encore quelques minutes.  Au 3ème tours, nous repassons à un point de CP totalement abandonné par l'organisation en raison d'une poussière stagnante le long d'un convoyeur. (nous écoperons de 15 mm de pénalité !?!?!).  L'arrivée est franchie sans problème et nous rechargeons les véhicules dans une station services car une liaison de 450 kms en direction de la Pologne nous attend.

Cette hésitation dans la navigation nous coûte chère car aux dires de notre ami Griffoulière, nous étions le premier 4x4 qu'il voyait passer a la fin du 1er tour avec près de 15 mm d'avance sur le second, les 5 voitures devant nous s'étaient plantés de chemin peu après le départ. Dommage !!!!! Avec un temps de 3h08mm06' (pénalité de 15 mm incluse pour le cp fantome) nous sommes 43 ème de l'étape.

Départ pour Recx en Pologne une fois le diner pris dans la Station Service. Le maxi hamburger dans l'estomac et les pleins faits nous roulons jusqu'a l'arrivée soit 4h30 du  matin. A cette heure matinale, il fait déjà largement jour  dans le nord de la Pologne et le soleil nous rechauffe. Comme à mon habitude, j'aime bien que le Range soit révisé avant d'aller se coucher. Pour accélérer la mise en place du matériel, je file un coup de main à Dany pour descendre un groupe electrogène du camion et me plie le dos...! Pendant que Louis Julien s'occupe d'une fuite d'huile du bol de la roue avant gauche, le départ n'étant prévu qu'a 11 h, je décide d'aller  m'allonger pour soulager mon dos, la fatigue aidant, je m'endors.

Lundi 28/06

La "nuit" fut courte mais mon dos va légèrement mieux. Nous entamons cette 4ème étape de 200 kms dans nos chères forêts polonaises. Tout va bien, le range roule bien, la nav est bonne. Les habituels bourbiers et tourbières du secteur ont eux aussi subi la sécheresse, a peine quelques dizaines de centimètres d'eau juste pour nous confirmer que le V8 aime toujours autant l'eau....Tranquillement les kilomètres se cumulent, la navigation est parfaite et le Range roule bien, une crevaison nous fait perdre quelques minutes mais nous repartons aussi rapidement. Une seconde crevaison, décidément !!!! nouvel arrêt pour remplacer cette roue mais à 50 kms de l'arrivée nous n'avons plus de choix, il faut finir sans crever a nouveau. Lorsque la guigne vous précède et que vous n'avez plus de roues de secours en état qu'est ce qu'il peut vous arriver de pire qu'une troisième crevaison ! Et bien la voilà. Lors d'une glissade la roue arrière droite à heurté quelque chose et le talon du pneu est rentré dans la jante, le staun a éclaté. Nous oscultons nos trois roues crevées et décidons de remonter après l'avoir regonflée la roue changée au 2ème coup. S'agissant d'une petit trou dans le pneu,en le regonflant a bloc nous pensons avoir suffisament d'autonomie pour rallier l'arrivée. Sur notre chemin nous croisons Jean-Jacques Michel avec son beau-leurre qui propose gentiment de nous prêter une de ces deux roues de secours. Echange fait nous roulons un certain temps avec lui mais quelques kilomètres plus loin c'est lui qui crève. Nous lui rendons donc sa roue de secours et reprenons le chemin jusqu'à l'arrivée. Finalement cette crevaison lente nous a permis de passer la ligne d'arrivée sans nouveau regonflage après 7h51mm de course . Nous sommes malgré tout classé en 31 ème position de cette spéciale. L'arrivée se fait au camp directement, heureusement car j'ai le dos en purée....

La soirée sera consacrée à la réparation d'une seules des 3 roues creuvées car il nous manque pour les 2 autres des chambres à air pour les Staun que nous ne trouvons pas sur le camp. Le range est en parfaite état et ormis la vérification des niveaux et le nettoyage  du filtre a air la soirée s'annonce bien. J'en profite pour aller voir la Kiné qui suit le rallye pour essayer de me faire manipuler le dos. Elle me donne des cachets pour le soir et RDV est pris le lendemain a l'aube.

Alain et manu avec le Range N°340 arrive alors au camp en nous annonçant qu'ils ont abandonné la spéciale car dans un bourbier, un pierre est venue se coincer dans la roue avant gauche arrachant l'étrier de frein et brisant le joint homocinétique. Déçu de leur journée, Alain décide de ne pas courrir la spéciale du lendemain et de profiter de cette journée "libre" pour réparer son Range. Nous profitons de l'occasion pour échanger les trains de pneus entre les deux range afin d'essayer les Wrangler en lieu et place des Bf Mud.

Mardi 29/06

Etape 5 96 kms de chemin roulant pontués de passage a gué et quelques bourbiers. Le reveil est difficile, je part plié en deux rendre visite à la Kiné qui après quelques manipulations me dit que mon coccys est très ressorti et qu'il serait plus sage d'arrêter la course au moins aujourd'hui. Le coup est rude !!!!! Notre départ est prévu pour 9 heures. La Range équipé des nouvelles roues et en accord avec Yann, nous décidons de proposer le volant à Alain qui pris au saut du lit ne met pas plus de 3 minutes pour s'installer dans le Range et franchir la ligne de départ. En échange de se prêt de voiture, je lui est promis d'aider Manu  à réparer son range. La journée se passe donc au camp à aider ou plutôt conseiller Manu pour le remplacement de la transmission avant son range.

Vers 13 H coup de téléphone de Yann qui nous demande de lui apporter de l'huile et un filtre car ils ont un problème avec le Range. Leur position GPS mémorisée, nous nous rendons avec un véhicule d'assistance au point indiqué à 15 Kms du camp ou nous retourvons Alain et Yann capot ouvert en train de discuter au bord d'une rivière. Rapide diagnostic, le chapeau chinois monté sur la pompe à huile pour déporter le filtre à huile a été tordu par le pont avant entrainant la perte du lubrifiant moteur. Le chapeau chinois est déposé et un filtre est directement remis en place mais le véhicule ne peut plus rouler ainsi car le recul du moteur fait que le filtre sur ce montage d'origine se trouve quasi en contact avec le pont avant. Alain décide de rentrer au camp par la route pour eviter tout risque de casse moteur. Il avait parcourru les 3/4 de la spéciale...  

Nous le précédons pour lui montrer la route mais après quelques virages nous ne l'apercevons plus dans nos rétro. Nous stoppons quelques instants pour l'attendre mais tourjours personnes à l'horizon. Nous faisons demi tour sur la route et remontons quelques centaines de mêtres pour découvrir le range arrêté en travers du bas coté, l'avant gauche posé au sol, une roue  à plat sur le bas coté de la route. Arrivée à leur hauteur, ils nous annonces avec le sourrire qu'a 90 Kms/h ils viennent de perdre la roue avant gauche.....Heureusement plus de peur que de mal car la roue a traversé la route et fini sa course dans un arbre sans heurter de véhicule venant en sens inverse....Bref remontage de la roue avec 3 goujons prélévés sur les autres roues et retour au camp....  

Alain qui a par deux fois été champion de France d'endurance 4x4 n'a pas tarit d'éloge a propos du range, de son équilibre et de ses suspensions. Ayant fait un  tour sous le range en attendant qu'on lui apporte l'huile, Alain a noté  2 ou 3 petits points a corriger pour obtenir selon lui un super engin. Parmi ces recommandations, il suggère de remonter de 2 cms le moteur pour eviter le problème rencontré. Quand a Yann encore sous le charme du coup de volant, a reçu bon nombre de félicitations de la part de son nouveau pilote qui a visiblement pris beaucoup de plaisir a rouler ce matin.

Le reste de l'après midi sera consacré à la réparation du chapeau chinois afin de remonter le système de filtre déporté et au meulage du disque de frein avant gauche qui n'est plsu vraiement rond. Alain fini la remise en état de son range pour repartir demain avec. Je profite de ce temps libre pour revoir la Kiné pour une nouvelle manipulation.

Notre range subira une pénalité de 6h30 pour les derniers CP non validés et figurera en 90ème position de la journée.

Mercredi 30/06

Etape 6 - 120 Kms avec arrivée a OKONEC - Nouveau camp à quelques 100 Kms de Recx.

Au petit matin le reveil est terrible, impossible de rester assis et comme le range est prêt, je propose a Yann de prendre le volant et de se faire copiloter par Louis Julien. Les deux compères ne se font pas prier pour dire oui ! Mais après un départ anarchique et quelques kilomètres, une panne de terratrip les incite a renoncer à l'étape. Ils seront de retour au camp dans l'heure suivante. Après étude du problème, il s'avère que la prise du terratrip s'était simplement débranchée.....Sous une grosse pression au moment du départ et déçus par la décourverte de l'origine de la panne, Yann et Louis Julien regrettent de ne pas avoir réalisé l'étape en suivant les autres concurrents. Le premier CP n'ayant pas été atteind le Range sera considéré comme non partant pour cette étape . Le temps maxi de 15h41 sera appliqué. nous verrons plus tard les conséquence de cette abandon.... environ 15 places de perdu au général.

Le camp situé a OKONEC laisse a beaucoup de concurrents un souvenir amer. L'absence de sanitaire, une invasion de moustiques affamés et 2 sauccisses en guise de diner marqueront les esprits et les corps....

Jeudi 1er Juillet

Etape 7 - La fameuse Hanibale mélant 4 spéciales et plusieurs liaisons pour un total de 486 Kms. 

Mon dos va légèrement mieux mais il me parait prématurer de reprendre le volant d'autant que ,remonter à bloc par leur abandon de la veille à cause d'une simple prise débranchée, Yann et Louis-Julien abordent cette journée plein d'entain. En partant à 10 heures du camp d'Okonec, ils rejoignent le camp de Zagan vers 1 Heure du matin. Difficile de vous résumer leur étape car à leur arrivée Louis-Julien exténué est allé directement se coucher et Yann n'a pas réussi a manger tant il a parlé pendant le repas.....Connaissant mon copilote qui a depuis seulement la veille conduit pour la première fois un 4x4, je peux vous assurer qu'ils ont passé une journée fantastique.

Seule Hic de cette journée, c'est que Yann a effectué son pointage d'arrivée au camp plus d'une heure après sa sortie de liaison ce qui lui a valu a titre tout à fait arbitraire et a l'encontre du réglement de course, de se faire invalider la journée complète. Une réclamation est déposée sans succès.

Vendredi 02/07

Etape 8 - 90 Kms autour de Zagan.

Dépité par la position de l'organisation vis à vis du classement de la veille, je propose a Yann de repartir. Encore une fois en quelques minutes l'équipe est remontée a bloc et boucle cette spéciale en 4h40mm24s soit à le 42 ème position. D'après ce que j'ai compris ils ont eu un soucis avec l'alimentation d'un des ventilateurs de refroidissement. Après un court arrêt pour réaliser un pontage, ils repartent le couteau entre les dents. Louis Julien commence a prendre possession du road book et la navigation s'améliore grandement.

Samedi 03/07

Etape 9 - 60 Kms autour de Zagan.

Yann et Louis Julien ont bien roulé mais la navigation bien qu'en nette progrès n'est pas encore au Top. De plus le sélecteur de vitesses a pris du jeu et les passages des 1ère, 3 ème et 5 ème vitesses n'est pas des plus aisés. Immédiatement après l'arrivée au camp, nous rechargeons véhicules, pièces et matériels dans les camions. Nous reprenons immédiatement la route en direction de Paris avant même l'affichage du classement de l'étape et de la soirée finale.

Arrivée à la maison dans le nuit, nous prenons connaissance des classements étapes par étapes et du classement final. Malgré notre réclamation déposée Jeudi, la journée hanibale est toujours invalidée...pire il en est de même pour la 9ème étape alors que j'ai personnellement fait le pointage au camp pendant que Yann finissait de ranger ses affaires. Selon ce classement général, le Range est 100ème a l'issu du rallye.

Un email de réclamation est adressé à l'organisation car en relisant le réglement disponible sur le site du rallye (en version français ou anglaise), il est effectivement fait mention d'un délai maxi d'une heure pour pointer son arrivée au camp. Mais ce délai ne courre pas a compter du franchissement de la ligne d'arrivée par le concurrent mais à partir de la fermeture par l'organisteur de la l'étape ! Dans les 2 cas nous avons pointé au camp pendant que l'étape était encore ouverte.

Une semaine après cette réclamation, la Soc SPORTIDENT chargée de la gestion des temps pour le rallye nous a confirmer la prise en compte des 2 étapes pour le classement final. De ce fait nous arrpenons que lors de l'étape Hanibal, le Range est arrivé 56ème avec un temps de course de 9h00mm3s . Lors de la 9ème et dernière étape parcourue en 3h20mm54s, le range est arrivé 66ème.

Après ces corrections, nous finissons le rallye à la 47ème place au classement général. La mise à jour du classement a bien été faite sur le site : http://live.abenteuerrallye.com/

Le classement des membres du Team :

14ème : Jérome et Willy en Def 300 Tdi (Sans s'énerver, bon véhicule, bon copilote...et voilà le résultat 1er véhicule du Team ! )

47ème : Luc, Alain, Yann et Louis Julien sur Range (Quand c'est pas l'auto, c'est .....)

55ème : Bruno et Pascal en Toyota Bj 42 (1ère participation réussie avec toujours le sourire, Bravo les gas!)

61ème : Jean Jacques et Fred en Toy 70 (abandon au départ Samedi Moteur HS....presque .....mais là il ne peut plus)

88ème : David et Manu en Toy 70 (Abandon Vendredi pont avant HS)

112ème Alain et Manu sur Range (Abandon Jeudi Boite auto HS et support tirant pont arrière arraché)

155ème : Arnaud et Joseph sur Patrol GR (abandon Lundi moteur HS il sera au point pour l'année prochaine...)

Donc 2 Land rover sur 3 contre  1 Toy sur 3 à l'arrivée......Qui a dit que les Land ne sont pas costaud......!!!!!

Encore Bravo et merci a tous car l'ambiance au sein du team Mecacool vaut a elle seule le déplacement.......

Commentaires (2)

1. cédrc (site web) 08/04/2012

Super tes récits, j'espere que ton Tomcat avance bien!!
J'attaque le doublage des amortisseurs du patrol mais ca se présente bien.
Bon courage a toi.

2. bruno viguier 30/07/2010

les photos,les photos,les photos,non je rigole.super le résumé des réjouissances, comme ca on comprend mieux que ce n'est pas de tout repos.a bientôt mr luc .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×